INFO SHARKI

Bonjour,

Désireux d’acquérir un SHARKI, je souhaiterai que vous me fassiez part de ses performances sous voile. Après avoir beaucoup lu sur le sujet mes questions adressées au proprietaires de SHARKI ou expériences sur ce bateau sont les suivantes :

1 - Vitesse réelle sous voiles disons vent reel 5kt /10-15kt et au dessus.
2 - est il aussi mauvais que j’ai pu le lire pour remonter au vent sans l’aide de moteur ?
3 - Quand s’utilise le foc d’artimon ? impact sur la marche du navire ?

Merci pour votre aide et votre impartialité.
:smiley:

Bonjour,

Concernant le foc d’artimon, il s’utilise au grand largue, permettant ainsi davantage de toile.
Concernant l’artimon, il s’utilise à partir du petit largue jusqu’au grand largue.
A noter que l’artimon d’une part ajoute de la toile, d’autre part qu’il s’envoie et se rentre rapidement, mais surtout qu’il est d’une réelle efficacité dans le gros temps même au prés ou il stabilise le bateau et la barre.
En ce qui concerne la remontée au vent, il va sans dire que le moteur sert d’appui au prés par vent faible (comme beaucoup de voiliers), et qu’il n’est pas plus mauvais qu’un autre voilier de grande croisière.
J’ai lu sur ce forum, qu’une hélice à mise en drapeau est - trés bénéfique - à la vitesse sous voiles de ce voilier.
Je ne connais aucun propriétaire de Sharki mécontent de son bateau.

Amicalement
François

Bonjour
Mon expérience du Sharki :
Ces bateaux ne sont pas conçus avec le soucis de favoriser la navigation au près serré. Les haubans et le rail de génois, positionnés à l’extérieur, ne permettent pas une fermeture optimale de l’angle de la voile. On peut raisonnablement tabler sur un près à 40°à 45° du vent. Un peu mieux si le vent est régulier et la mer calme. Il faut quand même surveiller sa dérive et rechercher le bon équilibre et les bons réglages et il faut du temps pour bien connaitre son bateau. En dessous de 6 ou 7 nds de vent on aura intérêt à s’appuyer au moteur pour créer un peu de vent vitesse.
Personnellement je marche très bien à partir de 50° à 60° du vent et l’artimon devient opérationnel. Je n’ai pas (encore) de trinquette mais ceux qui en ont installé une pourront dire le bénéfice qu’on peut en attendre…
A partir de 10 nds de vent on commence à accrocher des moyennes honorables mais l’état des voiles est un facteur important. Quand j’ai fait l’acquisition de Cigale le génois n’était plus tout jeune, et certainement plus fatigué que je ne l’imaginais; Lorsque je l’ai changé ce n’était plus le même bateau.
Ceci dit, en dehors des surfs, il ne faut pas espérer aller au delà de 7,5 à 8 nds.
A partir du travers et jusqu’au grand largue on peut utiliser le foc d’artimon. Comme le dit François, sa plage d’utilisation optimale est au largue. Personnellement j’estime le gain entre 0,2 et 0,4 nds mais quel plaisir de naviguer sous 4 voiles. Au delà de 18 nds apparents, je pense à l’affaler.
A partir de 85, les modèles sont équipés du système de tangons. Si la mise en place paraît fastidieuse au début, le génois tangonné se révèle très pratique et très efficace. De plus on peut le porter facilement au delà de 150° du vent sur la fausse panne. Le couple qu’il forme avec l’artimon est assez étonnant, je trouve.
Peut-être et je l’espère, d’autres ici, contrediront ou complèteront mon expérience…
Sans même parler de son confort en mer et au mouillage et de sa qualité de finition et pour rester tout à fait impartial, je dirais que le Shaki est un excellent bateau :wink:
Amicalement
Dominique

Merci beaucoup pour le temps pris à me répondre.
Peut être que les voiles en full batten apportent un plus même sur ce type de gréement.

Si quelqu’un à l’experience d’un asymétrique ou code 0 sur le SHARKI, je suis preneur.

Une hélice repliable ou drapeau est elle un choix pertinent sur ce type de bateau ?

par avance merci

Moi non plus…

Une hélice à mise en drapeau à pas réversible doit incontestablement être un plus.
Le Sharki se manœuvre assez mal en marche arrière, surtout sans propulseur d’étrave.
A la voile, hélice bloquée, je perds un peu de vitesse.

[attachment=0]Helice JProp 2015.jpg[/attachment]Sur mon précédent voilier Amel, Maramu de 89, j’ai monté une hélice à mise en drapeau 3 pales.
Je ne tarit pas d’éloges sur cette hélice : + 0,5 noeud à la vitesse de 6 nds, et j’ai même atteint 8,5 nds durant 6 heures.
Aucun problème de marche AR, meilleure poussée en marche Avant, aucun impact sur la consommation de carburant.
Par ailleurs, j’ai même réussi a utiliser mon alternateur d’hélice, en respectant une procédure à la lettre.
Il s’agit de l’hélice J-prop. Je l’ai choisit en raison de la facilité de réglage du pas.
L’hélice Autoprop (Bruntons) montée par amel depuis le SPMaramu-2000, ne peut pas etre montée sur Maramu ou Sharki, en raison de la cage trop petite.
A votre disposition pour toute infos complémentaire

Amicalement
François

ci-joint photo de l’hélice J-Prop montée sur Maramu

Bonjour,

Plus qu’un long discours je vous joins la trace GPS d’un louvoyage face à un Alizé habituel de 15~20nds de Sud Est.
louvoyage_sharki.jpg

Bonjour jpeve,
je n’avais pas vu l’image jointe (il me semble qu’elle n’était pas accessible sur l’ancienne formule du forum).
Jolie nav, bel endroit :slightly_smiling_face:
J’avais un peu suivi votre périple de PSL à Nouméa sur votre blog de Vent Sucré. Sacré voyage !
Peut-être l’occasion de suggérer aux nouveaux administrateurs de créer une rubrique pour partager des liens comme celui-ci…

Merci, c’est sympa. Ce fut effectivement un voyage mémorable bien que beaucoup trop court. Mais il faut bien travailler, parait-il…
Sinon la Nouvelle-Calédonie est un endroit assez exceptionnel pour naviguer. Beaucoup de mouillages déserts dès que l’on ose s’éloigner (un peu) de Nouméa.